Citoyens, inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir toutes l'informations!

Cliquez ici pour vous inscrire

Municipalité
Mot de la mairesse

Bilan et budget 2024

 

Chers citoyennes et citoyens,

Le Conseil a adopté le budget 2024. 

Un petit retour sur les actions du directeur général et de la trésorière adjointe s'impose afin de comprendre le résultat de l'exercice budgétaire 2024.

D'abord, l'analyse et la révision des nombreux postes budgétaires débutées l'année dernière ont continué en 2023. Plusieurs postes de dépenses étaient récurrents depuis des années, mais désuets et sans objet réel. Ils ont été remaniés, parfois annulés, parfois transférés, ce qui a permis un meilleur équilibre budgétaire prévu pour 2024.

S'ajoute le travail ardu pour terminer enfin la reddition des comptes du programme d'aide PIQM et lequel aurait dû être conclu depuis 2020. En conséquence, le gouvernement remboursera la somme de 385 464$ par versements échelonnés sur 20 ans. De plus, le gouvernement a accepté de rembourser la somme de 57 819.60$ à titre d'arrérages depuis 2019. Ainsi, les contribuables n'auront plus à rembourser la dette de 199 800$ annuellement, ce qui leur était imposé inutilement depuis 2019. Un coup de maître du DG et de la trésorière adjointe.

De plus, d'autres prêts ont pu être payés par anticipation, soit celui du toit de la patinoire et celui d'un chargeur sur roues, réduisant ainsi la dette et donnant ainsi une plus grande marge de manœuvre dans le budget 2024.

Aussi, contrairement à d'autres régions du Québec ou des grandes villes, nos fournisseurs ont soumissionné très raisonnablement pour demeurer compétitifs et se prémunir de la récession anticipée l'année prochaine. Alors que nous nous attendions à une hausse des coûts de la part de nos fournisseurs, ce ne fut pas le cas à Montebello. Cela a donné une marge de manœuvre additionnelle dans la préparation du budget 2024.

2023 fut une année d'analyse et de réflexion dans un effort collaboratif du Conseil et de l'administration.

Des principes directeurs ont été adoptés :

-     Réduire la dette, laquelle représente une dépense annuelle disproportionnée par rapport au budget annuel.

-     Planifier les grands projets de réfection des infrastructures et des bâtiments municipaux (dont l'église).

-     Prévoir des réserves et un fonds de roulement.

-     Éviter de contracter des règlements d'emprunt au-delà de nos moyens.

-     Plutôt, souscrire aux programmes d'aide disponibles.

-     Ne pas fléchir et s'en tenir au plan.

Parce que nous avons adopté cette stratégie, les projets de réfection des infrastructures de l'église et autres effectifs seront sur la table de dessein en 2024. Nous serons à la recherche

des meilleurs programmes d'aide disponibles. Nous serons à l'étape d'obtenir des soumissions, des plans et devis et de faire des appels d'offres.

En conséquence, dans le budget 2024, nous avons fait des réserves pour certains projets, mais aucune dépense substantielle n'est prévue pour cette année de travaux préparatoires et de planification.

Dans le cadre de la planification à moyen terme, certaines dettes viendront à échéance en 2025. La préparation des projets aura suivi son cours en 2024 et ainsi en 2025, la municipalité sera dans une bien meilleure posture pour encourir sa portion des dépenses et commencer la réalisation des projets.

En revenant sur le sujet du ménage des postes budgétaires et les bons coups de 2023, il en est découlé un budget équilibré pour 2024 sans nécessité d'augmenter les taxes foncières. Bien au contraire, l'équilibre est atteint en indiquant une baisse du taux des taxes foncières dans toutes les catégories de contribuables, à l'exception de la catégorie industrielle.

Puisque 2024 semble indiquer une contraction économique et constituera principalement une phase de planification, le Conseil a choisi de ne pas augmenter les taxes foncières. Nous aurions pu suivre le courant des autres municipalités au Québec, où, dans la plupart des cas, les taxes augmenteront en 2024 de manière assez substantielle. Mais, notre réalité est différente et nous sommes en mesure d'en faire bénéficier nos contribuables.

En effet, nous nous retrouvons dans cette heureuse situation pour 2024, parce que des anomalies dans la gestion des finances municipales ont été corrigées et les pratiques ont été modifiées. Les taxes à Montebello sont plus élevées qu'ailleurs depuis plusieurs années. En conséquence, nous avons du rattrapage à faire pour mieux équilibrer les taux de taxes en comparaison avec ceux des municipalités de la région.

Cette nouvelle politique du Conseil et les nouvelles pratiques adoptées par l'administration amènent cet heureux résultat de baisse des taxes à un moment opportun compte tenu de l'inflation qui continuera de frapper la population en 2024. Nous sommes heureux de pouvoir offrir aux contribuables ce moment de répit.
 
Passez une Bonne Année 2024 !

Nicole Laflamme, mairesse

Sommaire budgétaire 2024

 

Bilan et budget 2023

 

Chère communauté montebelloise,

Voici qu'une année s'est écoulée depuis l'arrivée en poste d'un nouveau Conseil, année extrêmement occupée pour tous les membres du Conseil qui ont mis quantité d'heures pour réviser de nombreux dossiers.

En plus du nouveau conseil, plusieurs nouvelles personnes se sont jointes à l'équipe municipale en cours d'année.

Notre nouveau directeur général, Mario Briggs, qui après s'être familiariser avec notre gestion municipale, s'est rapidement mis à la tâche pour nous soumettre des solutions pour améliorer notre situation financière et la performance de l'équipe administrative.

Éric Cayer, notre nouveau directeur des travaux municipaux et des eaux, a lui aussi mis beaucoup de temps pour analyser plusieurs dossiers importants, soit l'usine d'eau potable, le système de traitement des eaux usées, la gestion des quais à la marina, l'état de nos équipements, etc., le tout afin de nous soumettre un portrait de la situation.

Jean-François Lahaye, à titre de nouveau responsable des communications et événements, a dû trouver un fournisseur de qualité afin de créer un nouveau site web pour la municipalité, a mis sur pied un système pour gérer les demandes et réalisations d'événements, a géré toutes nos communications sur les réseaux sociaux et a réalisé notre revue municipale.

Sandra Duchesne s'est aussi jointe à l'équipe à titre d'adjointe administrative. Elle assumera diverses fonctions administratives déléguées par le directeur général afin d'améliorer la gestion interne.

Notre inspectrice en bâtiment, Priscilla Melançon, a obtenu sa certification et s'est vu confier le poste de directrice du service d'urbanisme. Ce service essentiel au fonctionnement d'une municipalité est devenu plus complexe avec la venue des nouvelles lois et nous prévoyons que la charge de travail s'amplifiera à l'avenir.

Malgré les défis incontournables de toute première année, je suis fort heureuse de vous soumettre un bilan très positif, car les efforts de toute l'équipe, conseillers, conseillère et employés (es) ont entraîné des résultats qui méritent d'être soulignés.

Réduction de la dette

  • Le PIQM, soit le programme d'aide pour l'usine d'eau potable, sera régularisé et les rapports exigés complétés par le directeur général, de sorte que nous cesserons de payer les intérêts et la dette de plus 2 millions de dollars sera effacée en 2023.
  • Le Conseil a adopté une résolution, sur recommandation du DG, qui transfère la charge de la dette d'environ 200000 $, contractée pour l'achat des quais de la marina, aux usagers plutôt qu'aux citoyens.
  • Dans le dossier de la marina, nous avons aussi réalisé une économie de 300 000 $ par un simple remaniement des effectifs qui nous a permis d'éviter l'achat d'un quai supplémentaire sans pour autant réduire la capacité ni la qualité du service.
  • L'emprunt pour le camion d'incendie (272 000 $) vient à échéance en 2023 et la taxe spéciale y affairant prendra fin également.
  • Par suite nombreuses plaintes des citoyens, nous avons réussi à mettre un terme au contrat pour la collecte des matières résiduelles, pour ensuite aller en appel d'offres. Il en résulte un nouveau contrat de 5 ans, à taux fixe, avec un nouveau fournisseur. Mieux encore, le coût sera moindre, passant de 163 $ à 150 $ par unité, ce qui réduira d'autant la taxe particulière.
  • Quant aux coûts reliés au service de l'eau potable, l'analyse de ce dossier par le directeur des Travaux publics cumulant un nouveau poste de directeur de la gestion de l'eau, nous permet de faire une projection pour 2023 à la baisse. En conséquence, la taxe particulière passera de 369 $ à 338 $.

Réduction des taxes en 2023

Contrairement à plusieurs municipalités, Montebello est en mode réduction des taxes pour 2023. Cela dut à l'acharnement de toute l'équipe administrative et du Conseil afin de réviser sérieusement le mode de fonctionnement et les modes de financement.

Tel qu'adopté à la séance extraordinaire du Conseil du 13 décembre dernier, le taux de la taxe générale sera maintenant variable, comme suit :

2022                         

  • Résidentielle :  1,26 $ / 100 $
  • Non résidentiel : 1,26 $ / 100 $  
  • Agricole : 1,26 $ / 100 $
  • Industriel : 1,26 $ / 100 $

2023

  • Résidentielle : 0,96 $ / 100 $
  • Non résidentiel : 1,23 $ / 100 $  
  • Agricole : 1,18 $ / 100 $
  • Industriel : 1,30 $ / 100 $

Aussi, comme décrit à la section sur la réduction de la dette, plusieurs des taxes spéciales seront également réduites.

En conséquence, pour la plupart des contribuables, le coût total des taxes sera amoindri en 2023 et pour une minorité, il sera un petit peu plus élevé à cause de l'augmentation de la valeur foncière.

Projet caserne / garage municipal - Nouvelle orientation 

Un projet caserne/garage était déjà entrepris, mais notre analyse du dossier nous amena à faire quelques changements plus bénéfiques pour la municipalité et ses contribuables. D'abord, il semblait préférable de suspendre le projet de construction d'une nouvelle caserne, car des études spécialisées et les discussions avec les municipalités environnantes nous amèneront possiblement vers une solution différente.

Quant au garage municipal, il ne fait aucun doute qu'il doive être remplacé. Nous poursuivons donc les démarches en ce sens et, par une simple requalification de programme, nous avons majoré l'aide financière de 65% à 95%. De plus, nous avons prévu une réserve au budget pour payer le 5% et ainsi éviter d'accroître la dette par un règlement d'emprunt.

Nouveaux projets futurs

La dette municipale demeure encore élevée malgré la réduction réalisée cette année par nos bons coups. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'est pas possible de planifier des projets tels que, par exemple, l'amélioration du quadrilatère du parc Biron, la construction de logements adaptés pour aînés et l'aménagement du secteur de la marina.

Cependant, nous les réaliserons différemment en prévoyant des réserves comme nous l'avons fait cette année dans nos projections budgétaires triennales. De cette manière, nous pourrons bénéficier des nombreux programmes d'aide disponibles sans devoir contracter des règlements d'emprunt qui augmenterait la dette des citoyens.

Budget équilibré 2023

Nous sommes fiers de vous annoncer que nous avons équilibré le budget sans devoir faire de coupures. Notre duo Mario Briggs / Manon Boucher a fait une révision exhaustive des postes budgétaires. Par la suite, le Conseil a pu prendre des décisions éclairées et adopter une politique de dépenses raisonnables et de réserves pour le futur.

Dépenses raisonnables et plus de revenus anticipés

Parmi les dépenses, à titre d'exemple, il y a la création du nouveau site web qui sera mis en ligne au début de 2023. Il sera plus facile à naviguer et permettra de remplir les formulaires et faire les paiements en ligne. Ceci sera bénéfique pour les citoyens et plus économique.

L'équipe administrative travaille également à préparer un nouveau règlement de tarification qui permettra, dès le début de l'année 2023, à la municipalité d'améliorer ses revenus pour la location des espaces publics et pour les divers services. Dans le même ordre d'idée, Jean-François Lahaye s'occupe des demandes nombreuses pour la location et la tenue d'événements, ce qui entraînera un meilleur rendement dans les coffres de la municipalité.

Nous avons engagé un urbaniste, Yves Deshaies, qui travaille au renouvellement du plan d'urbanisme et de nos règlements. De cette manière, notre service d'urbanisme sera en mesure de rendre de meilleurs services, plus rapidement. De plus, la venue de Roseline Boucher, étudiante à la maitrise en urbanisme, nous permettra d'avoir une équipe hautement qualifiée pouvant offrir un service à nos municipalités voisines, ce qui entraînera des revenus nous permettant d'alléger nos coûts.

Développement économique - Protection de l'environnement

Je ne pourrais terminer le bilan de l'année et les projections sans mentionner les enjeux du développement économique et de la protection de l'environnement.

Au début de notre mandat, lors de nos rencontres avec les citoyens, le développement économique était le sujet de l'heure. Au cours de l'année, nous avons requis des analyses relativement à nos infrastructures afin de déterminer quelle ampleur pouvait prendre le développement économique. Cette analyse n'est pas complétée, mais nous sommes en mesure de dire que notre usine d'eau potable fonctionnait à plus de 90% à plusieurs reprises durant l'été dernier. Nous savons également que le système des eaux usées doit faire l'objet d'une mise aux normes substantielle et nous avons fait des prévisions budgétaires à cet effet.

Finalement, les nouvelles lois sur la protection de l'environnement viennent encadrer le développement économique de manière importante. La politique de développement durable exige que nous agissions différemment. Ainsi, nous avancerons avec prudence et sagesse, en faisant des choix judicieux et bénéfiques pour la communauté montebelloise.

Conclusion

En résumé, le Conseil municipal, notre équipe administrative et tous nos employés ont travaillé fort durant la dernière année et continueront de le faire dans le but de contribuer à une bonne gestion des affaires municipales. Cette année fut consacrée en grande partie à cet objectif et nous avons fait de bons pas dans cette direction.

En terminant, je désire remercier mes collègues, membres du Conseil, pour leur précieuse contribution et leur grande patience pour assister sans plainte à nos nombreuses et longues rencontres, de lire les piles de courriels et documents que j'envoie sans répit.

Je désire remercier notre directeur général Mario Briggs qui a travaillé un nombre d'heures incroyables afin de remettre au Conseil et aux citoyens un juste portrait de la gestion municipale et des finances. Encore plus important, il nous a proposé d'excellentes solutions telles que je les ai énoncées plus haut.

Enfin et non les moindre, je remercie tous les employés pour m'avoir accueillie si chaleureusement.  Mais plus important, merci au nom de toute la communauté pour votre dévouement, votre professionnalisme et une performance excellente.

Et au nom de toute l'équipe je souhaite à tous nos citoyens et citoyennes de Joyeuses Fêtes et une bonne nouvelle année 2023 !

Nicole Laflamme, mairesse